hot links menu
Fixeur, A. Sitaru Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
25-03-2017
 

 

 Fixeur : la morale en eaux troubles  

 

  Un film d'Adrian SITARU, 2016 

  Drame, 1h40 Roumain/Français 

  Sortie en France 1er Mars 2017 

 

 Séance cinéclub,  Jeudi 11 mai 2017 à 18h30.

 La projection sera suivie d'un échange animé par Flavien Poncet.

 Cinéma La Fourmi-Lumière 69003 Lyon, 68, rue Pierre Corneille.

 La billetterie est ouverte. clic

   
 

Radu Patru (Tudor Istodor) est un stagiaire roumain entêté qui travaille au sein d’un réseau international de télévision dont le siège est en France. Porté par sa passion de sortir du lot, il se met à la disposition de ses supérieurs dans l’espoir de leur fournir bientôt une grosse histoire et leur prouver petit à petit qu’il est prêt à diriger son propre journal d’actualités. Ce besoin d’exceller nuit à sa relation avec son fils, qui a l’impression de ne jamais en faire assez pour impressionner son père. Quand deux prostituées roumaines mineures travaillant en France sont rapatriées, Patru voit dans l’affaire l’opportunité qu’il attendait depuis longtemps : celle de percer enfin. Il se démène pour être prêt quand l’équipe de télévision française, menée par un présentateur connu, arrivera en Transylvanie. Comme il connaît parfaitement la région et y a de nombreux contacts, notre stagiaire arrive rapidement à trouver la famille d’une des filles et il est prêt à tout pour obtenir d’eux une interview. Cependant, tandis qu’il collecte des informations sur l’affaire, il se rend compte de la violence qu’a subi une des jeunes filles. L’impact émotionnel de ce scandale sexuel tout désigné pour faire les gros titres va forcer Patru à reconsidérer son approche morale de la manière dont il exerce son métier et dont il traite sa relation avec son fils.

Sitaru explore les fondements moraux du journalisme, souvent mis à mal par l’appétit insatiable de nouvelles fraîches et captivantes, et il se concentre notamment sur la frontière qui sépare le reportage et l’intérêt malsain des êtres humains pour la vie des autres et la tragédie. La notion d’exploitation est au coeur du film : ce n’est pas une coïncidence si les deux mineures concernées par l’affaire ont ainsi été contraintes à se prostituer de force. On voit bien le parallèle entre l’exploitation sexuelle dont elles ont été victimes à Paris et les assauts des médias qu’elles risquent ensuite de subir d’ailleurs, jusqu’aux techniques employées par Patru pour convaincre une jeune fille de lui accorder une interview ressemblent aux méthodes de son souteneur pour la forcer à se vendre.

Adrian Silisteanu, le fidèle chef-opérateur de Sitaru sur tous ses films, insuffle de la vie aux lieux où se déroule l’intrigue. Les pauvres gens qui font une misérable apparition dans le film sont filmés en lumière naturelle et à l’épaule, ce qui donne l’impression d’assister à un vrai reportage télévisé. Tudor Istodor, issu d’une famille d’acteurs, livre une performance impeccable, sobre, fondée sur les nuances subtiles qu’exprime son visage pour transmettre tous les remous du parcours psychologique et émotionnel de son personnage au fil du film.

Fixeur, tourné au début de l’année dernière entre Bucarest et Bistrita, est aussi un tableau de certaines parties de l’Europe de l’Est et des conditions sociales de leurs habitants, mais l’universalité de son sujet principal devrait plaire à de nombreux spectateurs étrangers dans les festivals. Le scénario du film est de Claudia Silişteanu et Adrian Silişteanu. 

Article de Giampietro Balia 

En savoir plus sur Cineuropa

 

„Fixeur” spune povestea lui Radu, stagiar la biroul din București al Agenției France Presse, aspirant la un post de reporter. Oportunitatea realizării unui subiect despre o prostituată minoră repatriată din Franța îi dă acestuia ocazia să își dovedească competențele. Totuși, pe măsură ce se apropie de scopul său, Radu realizează că înverșunarea cu care înțelege să facă această meserie este îndoielnică. 

 
< Précédent   Suivant >