hot links menu
Touch me not Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-03-2018
 
 
 
Un ours d'or à Berlin pour TOUCH ME NOT de Adina PINTILIE  
 
 
Extraits  clip 1     clip 2
 
Conférence de presse à Berlin: la réalisatrice et les acteurs, en anglais.
 
 
 
 par Céline Rouden
 
Extrait de La Croix
25/02/2018

La 68e édition de la Berlinale n’aura pas dérogé à la règle de ce festival atypique connu pour sa sélection exigeante, ses polémiques et ses palmarès souvent à rebours des pronostics et des critiques.

En attribuant l’Ours d’or à Touch Me Not, un premier film dérangeant de la Roumaine Adina Pintilie, le jury présidé cette année par le réalisateur et producteur allemand Tom Tykwer (Cours Lola, cours) a une fois de plus surpris et montré sa capacité à couronner des œuvres se situant hors des sentiers battus, à défaut d’être les plus convaincantes.

C’est incontestablement le cas avec ce film à mi-chemin entre réalité et fiction qui explore les limites de l’intimité. Il suit Laura, une femme qui ne supporte pas les contacts physiques et va se livrer à toutes sortes d’expériences (thérapie de groupe chez un sexologue, recours à la prostitution, etc.) pour tenter de surmonter sa phobie.

S’y mêlent d’autres personnages qui tentent à leur tour de vaincre leurs tabous dans le rapport à leur corps. « C’est un miroir que nous mettons en face du spectateur sur ce qu’il pense de l’intimité et sur ce que signifie entrer en relation avec une personne », a souligné la réalisatrice de 38 ans, tout en reconnaissant qu’il ne sera « pas forcément confortable » pour le public. Cette œuvre crue est loin d’avoir fait l’unanimité des critiques et des spectateurs lors des premières projections à Berlin.

 

 

A Berlin, la réalisatrice Adina Pintilie et l'actrice Laura Benson - Crédit photo Stéphanie Loos

 
Suivant >